Avec Cléone, les formations ont lieu dans un théâtre puis dans l’entreprise

18 Mai 2021

Temps de lecture : 5 min

La force de Cléone, ce sont nos formateurs, qui ne cessent de passer du monde corporate au monde du théâtre. Comédiens, ils vont puiser dans les meilleures techniques de la scène pour les transposer à la réalité de l’entreprise et à la problématique des collaborateurs. 

Or, pour que les participants aient un vrai déclic et qu’ils puissent se “lâcher” sans être dérangés par un collègue qui entre dans le bureau, une grande partie de nos formations a lieu dans un théâtre. La formation Cléone idéale, c’est une journée dans un théâtre, et une demi-journée dans l’entreprise, un mois plus tard. 

La réouverture des théâtres, que nous attendions impatiemment, est une belle occasion pour vous expliquer comment les lieux de nos formations ont un impact sur les participants.

 » Le théâtre donne de l’adrénaline, puisque le contexte recrée le trac que l’on peut avoir pendant une vraie prise de parole au travail « 

Pourquoi former vos collaborateurs dans un théâtre est-il essentiel d’après notre pédagogie ? 

En entreprise, on a parfois tendance à se figer soi-même dans un rôle. Le contexte professionnel fait qu’il peut être difficile de faire un pas de côté et de sortir du cadre. Une salle de théâtre, en revanche, est un endroit ludique qui encourage à se dévoiler, à se détacher des codes de l’entreprise et à se défaire de la hiérarchie et des fonctions de chacun. En changeant de lieu, on repart à zéro, et sur scène, tous les participants se retrouvent au même niveau. 

Le changement de cadre est bénéfique pour quatre raisons. Cela permet : 

1 – de se libérer de son “personnage d’entreprise” et d’être vraiment soi-même. Sur scène, les participants sortent de leur routine professionnelle et se confrontent de manière ludique à qui ils sont. Ils ne peuvent plus faire semblant ! Ils sont inspirés de la philosophie du théâtre qui pousse à tester, trébucher et oser. Au théâtre, l’audace est toujours valorisée. Plus on prend des risques, mieux c’est !  

2 – de prendre du recul sur sa situation. C’est instinctif, lorsque l’on change d’environnement, les idées viennent, l’esprit s’aère. On voit les choses autrement. En télétravail, combien sommes-nous à changer de bureau lorsque l’inspiration se fige, à la recherche d’une concentration plus fraîche ? Nos formations permettent aux collaborateurs de prendre de la hauteur sur leurs éventuels blocages et d’identifier leurs qualités pour mieux les travailler ensuite. 

3 – de se mettre dans une bulle, pour mieux lâcher prise. C’est plus facile de lâcher prise dans un théâtre qu’au bureau, où les sollicitations et distractions sont nombreuses. Une fois dans la salle de théâtre, on éteint son portable : on n’est plus tenté de prendre un appel ou de répondre à un mail urgent. Le théâtre devient une bulle, un lieu propice à la détente et au jeu. “Dans un théâtre, tout est permis”, explique Caroline Monnier, cofondatrice de Cléone et formatrice. “C’est un espace neutre, qui n’a pas encore été habité, où tout est à créer. Sur scène, je peux demander aux participants de sauter, de s’allonger, de jouer avec l’espace. En entreprise, ce serait impossible, surtout dans la salle de réunion où ils ont l’habitude de défendre des dossiers stratégiques”. Le lieu est d’autant plus important pour les formations « Maîtriser son stress” et “Challenger sa créativité” puisqu’elles impliquent d’être centrées sur l’individu. Pour se livrer, les participants ont besoin de se sentir en sécurité et la neutralité du théâtre leur permet d’exprimer une autre parole. 

4 – De se souvenir durablement de son expérience. Lorsque les participants sortent de leur zone de confort, lorsqu’ils font des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de faire dans un lieu qu’ils ne connaissent pas, l’expérience devient plus marquante.  Plus une expérience est marquante, plus elle vous accompagne dans le temps, plus elle peut vous être bénéfique en profondeur.

Théâtre

Le théâtre, un espace propre au jeu et au mouvement

Sur scène, le corps occupe une grande place. C’est un outil à part entière qui est au service du discours. Les comédiens savent d’ailleurs à quel point il est important d’en prendre soin. Au théâtre, mais également dans notre vie quotidienne, il faut apprendre à se reconnecter à lui pour maîtriser pleinement sa prise de parole ou son stress. L’espace qu’offre la scène permet justement au corps de se sentir bien et libre. Nous avons tout l’espace nécessaire pour faire des exercices pour se détendre, pour improviser, pour sauter, expérimenter, communiquer sa rage, colère, tristesse ou joie… Nous pouvons alors travailler dans le mouvement et mettre les participants en action.

 

Grâce aux exercices collectifs que nous faisons en début de séance, la scène devient vite un espace de challenge et de jeu, et c’est justement cet aspect là qui nous intéresse. “Faire une formation prise de parole uniquement en entreprise, dans la salle de réunion habituelle, avec les collègues que l’on connaît bien, c’est presque trop facile, car il y a peu d’enjeux. Le théâtre en revanche, donne de l’adrénaline, puisque le contexte recrée le trac que l’on peut avoir pendant une vraie prise de parole au travail” estime Caroline Monnier. 

Enfin, le théâtre implique de donner de sa personne, de se mettre un peu à nu, de puiser dans ses ressources. “Qui peut le plus peut le moins” disait Aristote. Si le groupe est en mesure de donner le meilleur de lui-même et de prendre la parole sur une scène de théâtre, il sera capable de présenter sans difficulté et avec un stress limité un dossier devant une assemblée. 

« L’objectif est de mettre en perspective ses difficultés pour mieux les vivre une fois qu’on retourne au bureau »

Un lien constant entre le théâtre et l’entreprise

Nous demandons à chacun des participants de venir au théâtre en ayant en tête les situations professionnelles qui leur donnent du fil à retordre, ou un challenge professionnel qu’ils souhaitent surpasser. 

Au théâtre, nous veillons donc toujours à :

– Mettre en lien les exercices que nous faisons sur scène avec leur quotidien professionnel.  On les fait toujours travailler sur des situations professionnelles précises. Bien que l’on soit dans une univers déconnecté du monde de l’entreprise, il y a sans cesse des ponts qui se font avec le contexte professionnel” explique Caroline Monnier. Elle précise : “Je les encourage toujours à prendre des notes : quel déclic ont-il eu grâce à cet exercice ? Qu’ont-ils compris sur eux-mêmes, sur leurs éventuelles craintes ? L’objectif est de mettre en perspective ses difficultés pour mieux les vivre une fois qu’on retourne au bureau”.

– Alterner des exercices collectifs et des exercices individuels, pour que chacun devienne tour à tour acteur et spectateur. C’est important pour prendre conscience de ses blocages et des axes d’amélioration, mais aussi pour rester actif tout au long de la formation. Les feedbacks et impressions des collaborateurs sont tout aussi précieux que ceux des formateurs.

À leur donner tous les outils nécessaires pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris. Ils auront ensuite trois semaines pour les tester dans l’entreprise.

Un mois plus tard, nous donnons rendez-vous aux participants dans l’entreprise afin de remettre en contexte ce qui a été appris et de s’assurer que la formation au théâtre ait eu un impact concret dans leur vie professionnelle. Cette demi-journée est très importante car elle permet de voir comment les participants ont progressé, de consolider ce qui a été vu, mais aussi de leurs donner des outils supplémentaires pour des blocages plus profonds, afin que l’ensemble soit amélioré !

Logo Cléone

Contact

139, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
+336 68 53 33 81
guillaume@cleone-formation.fr

Réseaux sociaux

N° d'organisme : 11756058175

picto datadock