Pendant les vacances, apprenez à respirer !

2 Août 2021

Temps de lecture : 4 min

Après cette année riche en émotions, en incertitudes, en heures de travail à distance, les vacances vont être salvatrices. Même courtes, elles vous aideront à réduire votre stress, diminuer votre fatigue et reprendre de l’énergie. Pour nous, l’été est une occasion rêvée de sortir de sa routine, de mieux dormir, de mieux manger et surtout, d’apprendre à mieux respirer !

En effet, la plupart d’entre nous avons pris la mauvaise habitude de respirer “à l’envers”, c’est-à-dire d’inspirer en rentrant le ventre et d’expirer en le gonflant. Or, pour ressentir tous les bienfaits d’une bonne respiration, le ventre doit être activé d’une autre manière : il doit se gonfler à l’inspiration et se rentrer à l’expiration.

Alors, à quoi sert le souffle exactement ? Comment, lorsqu’il est maîtrisé, peut-il nous aider dans notre vie professionnelle ? Quelles sont les techniques faciles à mettre en place pendant les vacances pour repartir sur de bonnes bases à la rentrée ?

Respiration

Pourquoi on devrait tous apprendre à mieux respirer ?

 

La respiration nous est tout simplement fondamentale puisqu’elle apporte de l’oxygène dans nos cellules. Bien respirer va alors nourrir les milliards de cellules qui nous font vivre. Les comédiens le savent : s’ils respirent mal ou difficilement, leur voix, leurs muscles perdent de leur énergie, car l’apport en oxygène est trop faible.

Mieux respirer a aussi l’avantage de détendre notre corps. Imaginez une boule noire, qui représente une tension, un stress, une nouvelle difficile. Quand vous recevez cette boule noire, elle reste stockée dans votre corps, sauf si vous prenez le temps de bien respirer pour vous libérer de cette tension et ainsi la faire partir. Finalement, si on ne respire pas bien, l’émotion ne circule pas, elle reste bloquée. Par conséquent, respirer en pleine conscience, régulièrement, permet de prendre les choses plus sereinement et de se libérer plus rapidement des « boules noires », qui pourraient être nocives dans nos relations, personnelles comme professionnelles. Si vous identifiez un problème ou un différend avec un collaborateur, essayez d’abord d’avoir le réflexe corporel de respirer, avant d’agir. Cela vous permettra de résoudre le problème plus efficacement et sereinement.

Dans notre formation « Maîtrise du stress », nous nous inspirons, comme à notre habitude, des techniques des comédiens pour donner des conseils pratiques aux participants. Parce qu’un comédien qui sait bien maîtriser son souffle, sait placer correctement sa voix. Celle-ci devient audible de tous, jusqu’au dernier rang de la salle. Cette maîtrise est tout aussi importante en entreprise, lors d’une réunion, une présentation, un séminaire, pour embarquer son auditoire. La maîtrise de la respiration permet également de ne pas être envahi par ses émotions. La détente, obtenue grâce à la respiration, permet d’être complètement libre, et donc plus flexible et performant, sur scène, comme au bureau ! Pour toutes ces raisons, il est donc essentiel d’arriver à gérer sa respiration.

Beaucoup rentrent le ventre à l’inspiration et le gonflent lors de l’expiration, or c’est tout le contraire qu’il faut faire.

Comment devrait-on respirer pour que ce soit plus bénéfique au corps et à l’esprit ?

 

En situation de stress, certains oublient de respirer, d’autres ont l’impression d’étouffer et prennent de grandes inspirations en haussant les épaules et en respirant uniquement dans la zone de la cage thoracique. Cette respiration dite thoracique s’effectue de manière automatique et inconsciente et fait travailler uniquement le haut du thorax. Notre capacité respiratoire est alors limitée, puisque les poumons ne sont pas correctement sollicités : ils ne sont en effet remplis d’air qu’à 30% de leur capacité.

Dans nos formations, la respiration occupe un rôle important et nous nous inspirons, comme à notre habitude, des techniques des comédiens pour donner des conseils pratiques aux participants. Pour s’ancrer et se calmer, il faut se concentrer sur notre ventre : c’est la respiration abdominale. Beaucoup rentrent le ventre à l’inspiration et le gonflent lors de l’expiration, or c’est tout le contraire qu’il faut faire. Concentrez-vous pour gonfler le ventre à l’inspiration et relâcher le ventre à l’expiration. Essayez, dès cet été ! Installez-vous dans un endroit calme, au bord de la piscine, sous un préau, sur la plage quand il n’y a personne, dans une chambre à l’heure de la sieste ou au réveil. Mettez une main sur votre ventre et une autre sur votre cage thoracique. Imaginez ensuite que vous avez un petit ballon à l’intérieur de votre ventre et que ce petit ballon va se gonfler au moment de l’inspiration, puis se dégonfler au moment de l’expiration. Faites ce mouvement plusieurs fois jusqu’à ce que vous sentiez bien votre abdomen se soulever puis s’abaisser. La main sur la poitrine ne doit pas bouger.

 

Respiration

La « cohérence cardiaque » est une autre technique de respiration lente. C’est le docteur David Servan-Schreiber, dans son livre « Guérir » (Ed. Robert Laffont), qui a été l’un des premiers à en parler en France. Il s’agit d’inspirer pendant 5 secondes, puis d’expirer pendant le même temps, soit 10 secondes par cycle respiratoire complet. Cet exercice stabilise les pulsions cardiaques. Appelée aussi la méthode “365”, puisqu’il est conseillé de la faire 3 fois par jour, de respirer 6 fois par minute (5 secondes par respiration, 5 secondes par expiration) pendant 5 minutes, et cela 365 jours par an !

Avec ces exercices, nous visons deux résultats :
– Une respiration consciente et contrôlée
– Une respiration plus lente, plus ample, plus apaisée, plus régulière

Profitez des vacances pour associer ces exercices à une action du quotidien, afin de ne pas le perdre une fois rentré de vacances. Ancrez ce moment de respiration dans un moment précis de la journée : lorsque vous vous réveillez, ou juste avant votre douche, après vous être lavé les dents. Après plusieurs semaines, cette respiration consciente et apaisante, deviendra un réflexe. Profitez également de la trêve estivale pour tester les environnement qui vous aident à mieux respirer, à ouvrir votre poitrine, à avoir une posture droite. La nature, une balade en forêt, une randonnée, permettent souvent de lâcher prise et de respirer plus facilement en pleine conscience. Cela peut également être une exposition, une balade sur les quais, un trajet en train ou en voiture… Si vous le sentez, visualisez des situations stressantes au bureau et imaginez-vous faire ces exercices de respiration pour vous apaiser. Lors de nos formations, nous veillons à créer des mises en situation réalistes pour aider chaque participant à gérer son anxiété face à une problématique qui lui est propre.

Vous verrez, grâce à ces exercices, votre anxiété baissera toute seule et vous vous sentirez davantage en contrôle de vos émotions. Car bien respirer est une manière simple de vous sortir du monde extérieur, de prendre du recul sur une situation désagréable. Enfin, prendre conscience que l’on respire et d’avoir la possibilité d’agir sur son souffle rassure et offre un sentiment de contrôle réconfortant.

Logo Cléone

Contact

139, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
+336 68 53 33 81
guillaume@cleone-formation.fr

Réseaux sociaux

N° d'organisme : 11756058175

picto datadock